« Périphéries : des hommes comme des vaches* » – Novembre 2007

anødine > Portfolio > Projets > Dessins d'éclairage > « Périphéries : des hommes comme des vaches* » – Novembre 2007

*«Cercanías: Hombres como vacas» (es).

Le paysage façonné par les divers territoires qui entourent la ville s’est articulé à partir d’intérêts purement économiques et productifs, ce qui fait que le rural et l’artificiel se croisent et donnent lieu à des terres cultivables, des décharges, des rond-points, des quartiers pavillonnaires, des polygones industriels ou centres commerciaux reliés entre eux par des autoroutes, des voies ferrées ou des chemins de campagne. Un contexte qui sert à analyser les deux vitesses et les deux différents temps qui coexistent dans ce paysage en constante transformation-disparition.1