Bill Brandt

Il fait la connaissance de la pédagogue, écrivaine et philanthrope Eugénie Schwartzwald chez qui il rencontrera le poète Ezra Pound dont il fera le portrait ainsi que divers représentants de l’avant-garde viennoise. C’est Eugénie Schwartzwald qui l’a introduit auprès de la photographe Grete Holliner chez qui il a appris le métier. […] Impressionné par son talent, Pound le recommande à Man Ray qui le prendra comme assistant en 1929 lorsque Bill Brandt arrivera à Paris. Il vit alors l’âge d’or du surréalisme qui le marque profondément et fait la connaissance de Brassaï avec qui il noue des liens d’amitié. Outre son travail auprès de Man Ray, il fait de nombreuses photos des rues de Paris, sur les traces de Eugène Atget, mort quelques années plus tôt et tombé dans l’oubli, que les surréalistes redécouvrent et considèrent comme un « proto-surréaliste ».1

Quelques photos

En vidéo

En anglais.